mercredi, 26 septembre 2012

On est venu, on y a cru et puis on a tout perdu parce que Charles ne sait pas se taire

 

1.jpg

 

 

 

 

Tout avait pourtant bien commencé. On commençait presque à croire que le marché était immunisé contre la baisse, que plus rien ne pouvait nous arriver. Nous étions Batman et Superman en même temps (oui, j'avoue que le costume aurait été un peu bizarre, mais on y croyait), le plan avait été étudié et développé par Hannibal Smith et il ne pouvait que se dérouler sans accroc. D'ailleurs même les données économiques étaient de notre côté hier, c'est d'ailleurs ce qui avait conforté l'Europe de terminer en hausse et puis Charles Plosser a parlé.

Hier matin l'Europe avait commencé la journée de manière relativement calme, faible et dubitative. On ne savait pas trop quoi penser et il était difficile de prendre une réelle direction, une chose était sûre, nous étions déjà pas mal montés ces dernières semaines et la plupart des intervenants se demandaient si nous avions encore suffisamment de puissance pour monter plus haut avant la fin du mois. Mois de septembre qui, je le rappelle, est censé être le mois le plus pourri depuis la création du New York Stock Exchange. Pourtant il y a une chose que l'on est obligé de reconnaître si l'on passe un peu de temps devant un écran Bloomberg, c'est que je cite « ce foutu marché ne veut PAS baisser »... Donc forcément, un marché qui ne baisse pas est un marché qui finit par monter... Et c'est ce qui s'est passé hier sur les places de bourses européennes.

Pourtant il y aurait eu de quoi déclencher quelques ventes, en Allemagne Continental se faisait allumer parce qu'un de ses actionnaires principaux balançait 21 millions d'actions sur le marché, puis Infineon faisait un profit warning et le titre plongeait de 6% et des poussières, ensuite il y avait de rumeurs comme quoi la Bundesbank pourrait challenger la légitimité du plan de sauvetage décidé par Draghi, c'est le Bild qui en parlait hier, ensuite Draghi et Merkel ont parlé à une conférence organisée par la « BDI Fédération Allemande de l'Industrie », ils n'ont rien de spécial, mais ça aurait pu faire peur. Puis l'Espagne est revenue sur les marchés obligataires et le rendement obtenu était en hausse à nouveau – il faut dire que le fait que la moitié du pays soit dans la rue et que l'autre moitié, manifeste pour leur indépendance, ne donne pas forcément envie de leur prêter de l'argent à bon marché pour déclencher une guerre civile... Et puis comme si tout cela ne suffisait pas, les clowns de chez S&P étaient de sortie et révisaient leurs prévisions économiques sur la zone euro pour 2012 et 2013. A la baisse bien sûr. Ils allaient même plus loin en disant que l'Europe se préparait à rentrer dans une nouvelle RECESSION.. le mot était lancé. La cerise sur le gâteau c'était Goldman Sachs qui réduisait ses prévisions sur le secteur automobile allemand.

Et malgré tout cela, le marché européen terminait sa séance en hausse.

2.jpgÇa vaut tout de même la peine d'être relevé, car une journée pareille au mois de mai de cette année et on pouvait fermer les salles de trading jusqu'à la fin de la semaine pour soigner les dépressions nerveuses. Incroyable la force relative de ce marché (bien qu'aujourd'hui ça pourrait changer)... Mais peu importe hier ce n'était pas Ironman, mais Ironmarket. Comme je le disais plus haut, un marché qui ne baisse pas est un marché qui monte. Il attendait simplement un signal, un clin d'oeil ou encore un coup de pied au cul.

L'ordre de marche fût donné avec les chiffres économiques américains. Chiffres économiques qui donnaient l'impression définitive que quelque chose se passe dans le secteur immobilier américain. Le prix des maisons étaient en hausse de 0.2%, l'indice Case Shiller qui représente une indication des prix dans une vingtaine de ville était au plus haut depuis 4 mois et surtout, la confiance du consommateur explosait au plus haut depuis 7 mois et bien au-dessus des attentes des «experts à Manhattan ». Un bon niveau de confiance est historiquement autour des 90, nous sommes donc encore loin du Graal, mais les choses semblent s'améliorer lentement mais sûrement. Ce « package » de bonnes nouvelles économiques donnaient du carburant aux indices US qui prenaient l'ascenseur, malgré Caterpillar qui pesait lourdement sur les épaules du Dow Jones, le titre reculant de 4% après avoir annoncé que son année 2015 serait un peu moins bonne que prévu – on ne va pas revenir sur le sujet qui tout simplement risible, mais peu importe. Le marché était dirigé par les chiffres économiques et pour une fois cette bonne nouvelle d'ensemble effaçait les discussions autour des ventes d'iPhones.

3.jpgTout semblait donc parfait dans cette journée tranquille qui faisait mentir encore une fois la mauvaise réputation du mois de septembre. Les brockers profitaient de ce calme relatif pour se passer la brosser à reluire en publiant des études d'anticipation qui sont proches des jeux de hasards mais qui essayent de nous expliquer ce que sera le monde dans 3 ans. C'est donc les mêmes brokers qui n'ont pas vu arriver la bulle internet, la crise du subprime et la faillite de Lehman, ces mêmes brokers qui vont nous expliquer ce que sera le monde dans 3 ans. Dans le cas présent il s'agit de la dernière étude de Citi qui nous montre la voie de ces 3 prochaines années. En revanche, j'ai bien cherché, mais je n'ai rien trouvé sur ce qui se passera d'ici le 31 octobre.

http://www.businessinsider.com/citis-global-economic-outlook-2012-9

Et pendant ce temps, Morgan Stanley nous explique ce qui va se passer sur le secteur des commodities :

http://www.businessinsider.com/morgan-stanleys-commodities-outlook-2012-9

En tous cas, cela m'a donné de quoi réfléchir. Je me suis soudainement rendu compte que depuis que j'ai mis les pieds dans une salle de trading, alors que j'avais à peine 20 ans, j'ai lu et entendu des milliards de théories d'anticipation sur l'avenir d'un marché ou de tel ou tel titre, des centaines de fois je me suis retrouvé complètement ébahi par ces « analystes » qui expliquaient par le menu ce qui allait se passer et qui avaient l'air tellement convaincus, que plusieurs fois je me suis demandé si ces mecs-là ne venaient pas du futur à bord de la DeLorean de Marty McFly. Aujourd'hui j'ai appris à me méfier des certitudes et je me dis que si chaque fois que j'ai entendu une théorie sur ce qui allait se passer dans X années, j'avais investit 100 francs sur Apple, aujourd'hui le Morningbull, je l'écrirais depuis une plage des Bahamas... Bref, moi je suis en train d'écrire mes projections au sujet de l'économie, mais je vais bien plus loin je vais faire des prévisions pour 2049, mais pour ça je dois vous laisser, il faut que j'aie acheter du marc de café et un agneau pour sacrifier en l'honneur du Dieu Vaudou.

Voilà, ça c'est dit. Et pendant ce temps, le marché se portait bien. Tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes jusqu'à que Monsieur Charles Plosser, Président de la Fed de Philadelphie apparaisse à la télé pour faire un discours. Pour ceux qui ne le connaissent pas, Charles Plosser est un des « ennemis » de Bernanke, dans chacun des derniers meeting de la FED, Môssieur Plosser s'est systématiquement exprimé CONTRE les décisions du Board. Je dis « exprimé » car il est membre de la FED mais n'a pas le droit de vote, ce qui peut éventuellement générer une espèce de vieille frustration larvée au fond de l'estomac. Donc hier il s'est exprimé en émettant toute une série de doutes sur l'efficacité et l'utilité du plan annoncé par Bernanke il y a deux semaines. En gros il pense que ce plan ne servira à RIEN pour re-booster l'économie, qu'il n'est PAS NECESSAIRE, QU'IL N'AIDE EN RIEN ET QU'IL EST RISQUE.

Pas besoin de vous faire un dessin, mais une telle déclaration, même de la part d'un type qui n'a pas le droit de vote, ne peut pas faire du bien à un marché qui est suracheté durant un mois qui est réputé pourri, alors qu'il reste 4 jours de trading pour le trimestre... le résultat ne s'est pas fait attendre. Pour imager la chose, vous allumez votre PC (ah non, ça c'est déjà fait) et vous allez sur youtube, puis vous tapez « wil coyote fall cliff » et vous tombez là-dessus :

 

http://www.youtube.com/watch?v=_d8ROhH3_vs&feature=related

A partir de là, vous avez un bon résumé assez imagé de ce qui s'est passé sur le marché APRES le discours de Plosser. En gros, 160 points de baisse sur le Dow Jones, tout le monde dans le rouge et en fin de séance on nourrissait à nouveau nos vieux démons du mois de septembre, une ambiance très festive comme vous pouvez l'imaginer.

Pendant ce temps-là, l'or et le pétrole hésitaient entre ne rien faire et ne pas faire grand-chose, ou alors peut-être baisser un poil. Une chose est sûre, c'est que depuis une semaine, tout ce qui se passe sur l'or ou le baril ; c'est la faute au dollar. Peu importe la direction, c'est la faute au dollar. Le dollar est une maladie contagieuse pour l'or et le pétrole leur offrant instabilité et incertitude. Il serait temps que les laboratoires pharmaceutiques se penchent sur le sujet. Ce matin l'or est à 1766$ et le baril à 91.17$. Moi j'ai une proposition, si on changeait les étalons et l'on fixait le prix de l'or en troupeaux de chèvres et le pétrole en litres de jus d'orange, ne serait-ce pas plus intéressant à la fin ? Bon, intéressant je ne sais pas mais plus drôle, ça c'est sûr. Et puis après Deutsche Bank et Citi, c'est autour de Bank of America de prévoir que l'or atteindra 3'000 d'ici 2014. Un conseil donc pour les 16'000 employés licenciés de chez Bank of America : « investissez vous indemnités de licenciement dans l'or, ça vous évitera de retourner dans une banque »...

http://www.businessinsider.com/bofa-makes-the-secular-bul...

Dow Jones 13,457.55 -101.37 -0.75%

 

S&P 500 1,441.59 -15.30 -1.05%

 

NASDAQ 3,117.73 -43.06 -1.36%

 

 

STOXX 50 2,568.48 +10.59 +0.41%

 

FTSE 100 5,859.71 +20.87 +0.36%

 

CAC 40 3,513.81 +16.59 +0.47%

 

DAX 7,425.11 +11.95 +0.16%

 

IBEX 35 8,175.00 +36.60 +0.45%

 

FTSE MIB 15,932.60 +65.53 +0.41%

 

AEX 334.50 +2.66 +0.80%

 

OMX 1,105.73 +5.99 +0.55%

 

SMI 6,613.45 +16.23 +0.25%

 

 

 

Nikkei 225 8,935.72 -155.82 -1.71%

 

Hong Kong 20,529.19 -169.49 -0.82%

 

S&P/ASX 200 4,358.60 -14.06 -0.32%

 

Shanghai 2,199.37 -10.79 -0.49%

Pas besoin de vous faire un dessin, ce matin l'Asie se fait laminer par la vague de vente qui a eu lieu à New York. Sans compter que la journée ou les actions détachent leurs dividendes à Tokyo et qu'il semblerait également que, soudainement, les traders asiatiques craignent pour la croissance dans la région. Quand on dit que ; « souvent femme varie », je pense que l'on pourrait également l'appliquer aux traders. Le yen qui se renforce pénalise les exportatrices et Honda se faisait exploser de 5% alors que Deutsche Bank la passait de buy à « conserver »... En même temps ça me fait rire ces recommandations... L'analyste il te dit qu'il faut acheter, tu achètes, l'analyste il te dit qu'il ne faut plus acheter, mais conserver ce que tu as...et le titre il baisse parce que les mecs ils vendent.. !!! On a vraiment des problèmes de compréhension et de langage, on dit que la communication est essentielle, le pire c'est que je vais commencer à y croire.

Après la clôture, Yahoo ! A présenté son nouveau plan, sa nouvelle stratégie. Marissa Mayer, la nouvelle CEO importée de chez Google était très attendue sur ses projets. Elle a d'abord annoncé le départ du CFO Tim Morse. Morse qui avait vu passer tellement de CEO's qu'il en avait attrapé le tourni sera remplacé par un vétéran de la Sillicon Valley, Ken Goldman (aucun rapport). Ensuite Mme Mayer a déclaré que Yahoo ! Sera très fort dans le secteur « mobile » d'ici 2015, elle veut se concentrer sur la personnalisation du web, elle ne semble pas vouloir licencier, elle veut faire les choses bien et plus vite. Globalement sa stratégie semble orientée vers les smartphones, mais ce fût une présentation très GLOBALE et pas mal d'investisseurs sont restés sur leur faim de vision à long terme. Il est vrai qu'il aurait été surprenant de la voir se pointer à la tribune pour dire qu'elle n'avait aucune idée de ce qu'elle allait faire, mis à part ramasser du pognon et qu'elle verrait bien au jour le jour, cependant sa vision reste très floue pour ce que l'on a pu en lire. Néanmoins le titre était en hausse de 1% après la clôture. Bon, il a perdu 2% pendant la séance, on ne peut pas dire que ce fût euphorique.

 

4.gifLe Chairman de l'UBS ; Axel Weber a déclaré que les actions concertées des banques centrales au travers de la planète, pourrait déclencher des distorsions dans les prix et créer des bulles dans certaines asset class, pas plus de précisions que cela, mais il est méfiant. Grosse surprise hier chez BlackBerry, lors de la présentation de leur nouvelle plateforme nommée BlackBerry 10, le CEO a annoncé qu'ils avaient 2 millions de clients en plus sur leur « BlackBerry Service ». Cela veut donc dire qu'il y a encore des gens qui achètent leurs produits sans que ce soit sous la menace d'une arme de poing. Il semblerait que les nouvelles souscriptions proviennent des marchés émergents et le CEO a assuré que la compagnie travaillait d'arrache-pied pour apporter un nouveau produit et une nouvelle culture. On se réjouit de voir, mais encore une fois, on voit assez mal comment on pourrait passer de là où ils en sont à faire concurrence au deux mammouths... La dernière fois que j'ai utilisé un BlackBerry, ça m'a coûté une dépression nerveuse et depuis quand je vois un de leurs produits, je pleure.

C'est confirmé dans les news de ce matin ; les marchés asiatiques baissent « parce que les investisseurs sont inquiet de l'efficacité du stimulus mis en place par les banques centrales ». Sont forts ces investisseurs. Ils font des copié/collé des discours de Charles Plosser et s'en approprie les idées.

Les Ministres des affaires étrangères japonais et chinois se sont rencontrés hier à New York, dans l'espoir d'éviter de se mettre sur la figure pour trois rochers au milieu de la mer. Ils se sont donc rencontrés sur le tatami, le japonais lui a mis un adaka jime, puis enchainé avec un ko uchi gari, o guruma et conclu avec kata juji jime de toute beauté, le Ministre chinois s'est relevé et nous a gratifié d'un superbe tan tui, puis d'un ji xing bu, terminant en postion du coq, enchaînant la position du tigre, de l'aigle et du serpent, peaufinant la conclusion au nunchaku en hommage à Bruce Lee. A la fin du combat, les deux parties ont décidé de conserver leurs relations commerciales en hommage aux 342 milliards de dollars annuel que cela représente. Pour l'instant les îles sont toujours aux deux pays et à personne en même temps et la prochaine rencontre n'est pas encore agendée, en revanche on sait déjà que ça se fera au sabre.

Le patron de Total a parlé en défaveur des forages pétroliers au Groenland, il estime que les risques de pollution sont bien trop élevés !!! Un CEO d'une « major » pétrolière qui s'inquiète au sujet de l'environnement, je dois être dans la 4ème dimension.. Je vais me pincer......AIIIIIEEEEEE... non, je suis bien réveillé !!! Inouï. Sharp va supprimer 10'000 emplois.

Côté chiffres économiques, nous sommes mercredi, il y aura donc les inventaire du pétrole, les New Home Sales et les MBA Purchase Applications. A noter également que c'est la fête juive du « Yom Kippur », les volumes devraient être faibles à New York et taux d'absentéisme élevé.... Pour le moment les futures américains sont en hausse de 0.1%, laissant planer un peu d'espoir. En revanche l'ouverture en Europe risque d'être sanglante, le vieux continent risque en effet d'avoir l'impression de s'être fait rouler hier soir.

Je crois que c'est tout ce que j'avais à dire pour ce matin, je vous remercie d'avoir tenu le coup jusqu'ici, je vous souhaite donc un excellent café-croissant et on se retrouve demain pour la suite...

A demain !

Morningbull

 « Même si c'est pas bon pour ta santé, c'est bon pour Monsanto »

 

Les Guignols de l'Info, 21.9.2012

 

Pour ceux qui ne reçoivent pas les updates de ce blog par mail, vous pouvez vous inscrire sur la liste de distribution en envoyant un mail à :

 

morningbull@morningbull.ch

 

Vous pouvez également me trouver sur Facebook (j'essaye de garder la page active durant la journée) : https://www.facebook.com/morningbull

 

Ou sur Twitter : http://twitter.com/#!/Morningbulll

Ou sur LinkedIn et Google + sous Thomas Veillet

PDF : morningbull today.pdf

 

 

 



 

06:55 Publié dans Market Comment | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Merci, humour tonique mixé avec bon résumé éco, bien agréable le matin

Écrit par : michel | mercredi, 26 septembre 2012

Les commentaires sont fermés.