mercredi, 12 septembre 2012

La balance et la girouette

 

 

118446_600.jpg

 

 

 

 

 

Lundi le marché baissait parce que les intervenants avaient peur que la FED déçoive, hier il montait parce que les intervenants avaient peur que la FED ne déçoive pas et lance un QE3. C'est comme ça que l'on peut résumer les deux dernières séances. Il n'y a pas grand-chose d'autre à ajouter. Cela fait des semaines que l'on attend ce fameux mercredi 12 septembre, aujourd'hui la cour constitutionnelle allemande va voter au sujet du fonds de sauvetage, je vous l'ai assez dit et répété et tout le monde sait que les « experts légaux » sont tous d'accord pour dire que le résultat sera positif, car ils n'ont pas vraiment le choix. En revanche demander un bailout dans les mois qui viennent risque de devenir un peu plus compliqué, le Premier Ministre Espagnol risque d'ailleurs de regretter amèrement de ne pas avoir demander son bailout AVANT.

 

 

La bonne nouvelle avec cette votation, c'est que l'on va ENFIN pouvoir parler d'autre chose que d'une obscure cour constitutionnelle dont tout le monde se fout en général (dans ce métier). Ensuite tout le monde pourra se concentrer sur la présentation de l'iPhone 5 qui aura lieu tard ce soir dans l'Ouest Américain.

 

 

Et puis dans les évènements notables d'hier, on notera que Moody's avait besoin de se faire un peu de pub, puisqu'ils sont venu à la radio et à la télévision pour dire qu'ils « estimaient que les USA risquaient de voir leur note abaissée si les membres du Gouvernement ne trouvaient pas un moyen de réduire leur ratio dette/PIB ». Les donneurs de leçon sont donc de sortie et ils demandent aux rois du monde de commencer à se bouger les fesses plutôt que de se contenter de se morfondre sur leur sort à l'intérieur du Congrès. Selon les « spécialistes » Moody's ne demande pas non plus à que les changement soient drastiques, ils demandent simplement à que les faiseurs de loi commencent à s'intéresser à autre chose que leur propre ego et prennent conscience que 16 trillions de dette, c'est beaucoup même pour les USA. A noter que ce genre de nouvelle déplait généralement fortement au marché, mais hier nous étions dans une phase « plus jamais faible » et même si avion avait été détourné hier, nous n'aurions pas dérogé de notre marche en avant. Le Dow Jones terminant même au plus haut depuis 2007.

 

 

L'Europe avait pourtant commencé la journée dans une ambiance plutôt négative et nous avons même passé le plus clair de notre temps dans cette zone, mais dès que les ricains sont arrivés et ont décidé de que la FED allait sauver le monde pas plus tard que jeudi soir, toutes nos angoisses se sont dissipées et nous sommes dès lors parti au galop derrière le S&P500 et le Nasdaq qui avaient déjà pris un peu d'avance. Comme d'habitude pour ne pas déroger à l'originalité qui caractérise ce marché depuis des mois, c'est le secteur bancaire qui montait en premier, alors que les vendeurs s'acharnaient sur Burberry's qui se faisait littéralement démonter après avoir fait un profit warning. Le marchand d'imperméables abandonnait plus de 21% dans la journée.

 

 

La journée était donc qualifiée de positive, mais d'attentiste quand même puisque les échéances de ces prohaines 48 heures seront la clé, on ne va pas y revenir. Ce qui m'inquiète surtout, c'est de savoir de quoi on va parler une fois que l'iPhone 5 sera là, que les allemands auront votés et que la FED n'aura rien fait. Mais bon, je crois qu'il ne faut pas sous-estimer la capacité du joyeux monde des investisseurs à trouver des sujets d'inquiétude ou des raisons de paniquer à l'achat.

 

 

En vrac, il faut encore noter le Trade Deficit US qui augemente un peu par rapport au mois passé, rien de bien important et rien qui n'ait joué un rôle dans la séance d'hier. Les USA ont exportés pour 183.3 milliards de dollars et importé pour 225.3 milliards. Tarde Deficit : 42 milliards contre 41.9 le mois passé, pas de quoi envahir l'Iran non plus. Et puis McDonald's a publié ses ventes pour le mois d'août, en hausse de 3.7%, légèrement en-dessous des attentes, la faute à ses divisions japonaises et allemandes, pour le reste ça va. Le titre terminait en baisse de 0.11% et faisait partie de perdants du Dow Jones alors qu'il affichait un nouveau record.

 

L'or et le pétrole terminaient en hausse. Les deux pour les mêmes raisons, mais peut-être pas pour la même interprétation des nouvelles de la journée, mais à la fin c'est le résultat qui compte. En ce qui concerne le baril, il montait car on s'attend à un soutien économique de la part de la FED et qu'en plus les menaces de Moody's ont fait baisser le dollar, ce qui fait que c'était bon pour l'or noir, lui permettant de remonter au-dessus des 97$. 97.10 pour précis. En tous les cas ce matin à 5h19, heure d'Interlaken.

 

 

Du côté de l'or on appréciait aussi les éventualité d'un stimulus, de la faiblesse du dollar mais on aimait bien aussi se dire que si Moody's entaillait le triple A américain, il était toujours bon d'avoir de l'or dans son portefeuille pour dire que l'on possède des trucs qui sont défensifs, juste au cas où... ça faisait d'ailleurs bien longtemps que l'on n'avait plus vanté les qualités défensives de l'or.

 

 

On retiendra aussi qu'hier soir Mark Zuckerberg était devant ses investisseurs pour la première fois depuis la fabuleuse IPO de sa compagnie. Lors de la conférence TechCrunch de San Francisco, le CEO de la plus grande confrérie d'amis au travers du monde a semblé quelque peu nerveux. Il a reconnu que la performance de son titre était quelque peu décevante (tu m'étonne, divisé par deux depuis juin), mais qu'en même temps, lui il s'en fout car il a tout de même vendu un gros paquet d'actions à 38$, soit presque au plus haut de tous les temps. Je reconnais, ça il ne l'a pas dit. Mais il n'en pense pas moins, j'en suis sûr. Il a expliqué que sa compagnie allait faire plein de fric avec la publicité sur l'application mobile de Facebook, peut-être même bien plus que sur l'ancienne version. En tous les cas, ses paroles ont semblé satisfaire les investisseurs présents, puisque le titre est remonté de 3% dans la foulée. Il a également exclu la possibilité de venir avec un téléphone mobile badgé « facebook », estimant que cette stratégie était totalement fausse pour eux.

 

 

Au chapitre « y a pas de justice», après avoir entendu que les employés de banques pouvaient être allègrement balancés par leurs employeurs ou ex-employeurs et que ces derniers seraient couverts par le Conseil Fédéral, limite portés en héros, voilà maintenant que ces imbéciles de l'IRS fêtent la libération de Bradley Birkenfeld en lui filant 104 millions de dollars de « prime » pour avoir jetés en pâture ses clients au fisc US. Alors qu'il était censé être soumis au secret bancaire comme tous les employés de banque en Suisse.

 

 

Alors je dois vous dire que quand j'entends ce genre d'annonce, il y a quand même un petit sentiment révolte. Ça peut presque vous dégoûter d'être honnête et de faire correctement son boulot sans vendre des CD's en Allemagne ou sacrifier des américains dans les griffes de l'IRS. Alors évidemment que cet imbécile de Birkenfeld n'a probablement pas eu le choix à un certain moment, on a quand même l'impression qu'il a tout de même joué le rôle d'un immense traître, le voir « récompensé » comme cela après à peine 2 ans et demi de prison, ça fait mal au ventre. Mais cela veut aussi dire que le Gouvernement US rétribue les criminels si j'ai bien compris.

 

 

86'667$ par jour de prison et 5475$ par client dénoncé. J'ai un peu l'impression que c'est tout de même bien payé pour une balance. Même si la prison ce n'est pas les vacances, il a certainement eu l'occasion de se faire des amis.

 

 

Au-delà de cette escroquerie autorisée par le Gouvernement US , c'est une pierre de plus sur l'autel du sacrifice du secret bancaire. Mais franchement, y en a marre. Je ne sais pas si les USA ont une connexion internet quelque part dans leur pays, mais il me semble que la Suisse n'est tout de même pas le seul pays à pratiquer le secret bancaire et tout ce qui va avec... Alors moi j'ai une question à poser : si je dénonce des clients qui ont des comptes et des sociétés dans le Delaware ou à Monaco, quel est le tarif ??? Combien pour une liste de clients du Luxembourg ??

 

 

Non franchement y en à raz-le-bol, finalement n'aurions-nous pas eu meilleur temps d'accepter d'être mis sur la « black liste » des pays qui pratiquent l'évasion fiscale et le secret bancaire, je parie que du coup, tout serait plus prospère si l'on ne cherchait plus à être plus blanc que blanc.

 

 

La récompense de Monsieur Birkenfeld est la goutte d'eau qui fait déborder le vase... La malhonnêteté et l'hypocrisie semble être bien mieux rémunérées que le travail et l'honnêteté. Je sais bien que certains me diront que l'autre traître n'a fait que dénoncer des vilains fraudeurs au gentil fisc américain, mais comme je l'ai déjà mentionné dans ces colonnes, pour que les paradis fiscaux existent, il faut peut-être que des enfers fiscaux existent également. Et puis moi je dois dire que quand je vois ces multinationales comme General Electric ou encore EXXON qui profitent du système pour ne pas payer de taxes, voir de se faire rembourser par le Gouvernement, si j'étais un riche américain, je ferais également tout ce qui est en mon pouvoir pour faire évader mon argent. N'est-ce pas Monsieur Hollande ?

 

 

Peut-être que finalement s'enfuir en Belgique pour terminer sa vie à Monaco n'est pas une mauvaise idée.

 

 

En conclusion, ce personnage n'a rien fait pour mériter cet argent si ce n'est trahir, mentir et manipuler. C'est un super exemple de valeurs pour le peuple américain, mais en même temps qui est encore surpris par leurs méthodes. Je suis écoeuré de ce qui se passe en ce moment, je suis attristé de la perte de notre souveraineté nationale au profit de la toute puissance américaine et j'ai honte qu'à chaque fois que les USA éternuent, on se précipite avec un mouchoir pour leur essuyer le nez. Tout ça est déjà largement assez pathétique, mais ce genre de récompense à grand renfort de conférence de presse est juste immonde. On ne célèbre pas des héros, mais on encense la trahison, on porte aux nues des gens qui n'ont aucune morale. Donc si vous avez des gens que vous avez envie de dénoncer, allez-y c'est devenu un sport national aux USA, remboursé par l'Etat... L'ambiance va vraiment devenir géniale.

 

 

Je suis certain que l'on va me dire que les clients américains n'étaient que des fraudeurs et qu'ils l'ont mérité, mais ne me faites pas rire...

 

 

Il y a une juste une question que j'aimerais poser au Gouvernement américain ; ces 104 milliones sont-ils soumis à l'impôt sur le revenu ? Et n'est pas de l'argent sale , uisqu'il provient de la fraude ??? Non franchement, de qui se moque-t-on ? Ah oui, encore une chose, à en croire les déclarations de ce clown via son avocat, il est limite un héros et il espère que son histoire et ses 104 millions de dollars en inspireront d'autres.. Je crois que je vais aller vomir.

 

 

 

Dow 13,323 +69 +0.52%

 

Nasdaq 3,105 +1 +0.03%

 

S&P 500 1,434 +5 +0.34%

 

 

 

FTSE 100 5,792 -1 -0.02%

 

DAX 7,310 +96 +1.33%

 

CAC 40 3,537 +31 +0.88%

 

FTSE MIB 16,227 +135 +0.84%

 

IBEX 35 7,930 +72 +0.92%

 

SMI 6,503 -4 -0.07%

 

 

 

Nikkei 225 8,936 +129 +1.46%

 

Hang Seng 20,061 +203 +1.02%

 

Shanghai 2,130 +9 +0.45%

 

Australie 4,359.90 +29 +0.69%

 

 

 

Ce matin l'Asie est en pleine forme. Elle arrive au bout de sa cure de vitamine C et cela commence à porter ses fruits. Pour une fois les marchés du far-east ne sont pas dirigés par les attentes de ce qui pourrait éventuellement peut-être se passer en occident, mais plutôt par ce qui se passe réellement chez eux. En l'occurrence ce matin, le Premier Ministre Chinois, Wen Jiabao a déclaré que son pays devrait pouvoir atteindre son objectif de croissance de 7.5% du PIB. Il a cependant reconnu que ce n'était pas facile et que la pression était lourde, mais il estime cependant que le grand peuple de la Chine allait faire tout son possible pour que cet objectif soit atteint. Bref, stimulus, menace, heures supplémentaires, incitations à l'investissement rien ne sera assez beau pour que la Chine brille de milles feux pour Noël. Ces commentaires ont évidemment fait planer un vent de bonheur sut toute la région. Pour fêter ça, ce soir je me fais un 39, un 42, un 28 et un 64 en dessert.

 

 

photo_1341912995986-1-0.jpgOn ne va pas trop se prendre la tête avec les nouvelles de la journée, surtout que l'on attend du lourd à 10h00 ce matin. En effet à 4h00 du matin, heure de New York et à 10h00 heure de Künzelsau, petit village typique au sud de l'Allemagne, la Cour Constitutionnelle de Karlsruhe va décider le sort du Super-Fonds Européen et, in-extenso le sort de l'Europe, de l'Euro, de Draghi et de Merkel. Un des hommes les plus regardé du monde ce matin se nomme Vosskuhle, Andreas de son prénom et il est le Président de cette cour. Il a un joli chapeau rouge écarlate et une robe de la même couleur qui est accordée au chapeau. A voir leur look, ils devraient décider très vite, histoire ne pas être vu trop longtemps à la télé dans cet accoutrement. Néanmoins, il va falloir serrer les fesses car ce petit groupe de 8 personnes toutes vêtues de rouge auront le pouvoir de remettre en question pas de choses si ils venaient à estimer que le « super-fonds » était anticonstitutionnel...

 

 

Inutile donc de vous dire qu'il faudra attacher vos ceintures et que les mouvements pourraient être spectaculaires en cas de refus. En cas d'acceptation ça devrait être plus calme étant donné que c'est ce que l'on attends.

 

 

Une fois que Karlsruhe sera derrière nous, il va nous falloir attendre l'arrivée de Tim Cook sur scène pour enfin cesser de baver dans l'attente de l'iPhone 5. Là aussi le suspens sera à son comble sachant que le moindre écart de conduite de la part d'Apple pourrait mener la charge des vendeurs sur le titre qui au plus haut et qui fait peur. Qu'y aura-t'il dans la petite boîte noire, surprise, surprise...

 

iphone-51.jpeg

 

Dans les « autres nouvelles » qui pourraient éventuellement nous intéresser, le Barrons est positif sur Medtronic, Barclays augmente son objectif sur Amazon à 245$. Le stratégiste de JP Morgan pour les marchés émergents (George Iwanicki) est bullish sur l'Inde et la Chine même si leurs économies sont en ralentissement.

 

 

D'un point de vue technique, le marché est suspendu au plus haut depuis bien longtemps, les intervenants attendent des confirmations comme quoi les Gouvernements ne vont pas les laisser tomber, pour décider ensuite si l'on casse définitivement les plus haut historiques du marché ou est-ce que l'on se lance dans la correction promise depuis si longtemps par Monsieur Roubini (qui a d'ailleurs disparu des écrans radars). Il ne semble pas y avoir d'alternative. Après une aussi longue attente, c'est soit on explose, soit on implose.. Pour le moment le consensus semble s'être donné le mot pour acheter chaque fois que le S&P revient sur les 1400 points.

 

 

Côté chiffres économiques, nous aurons les MBA Purchase Applications, Import & Export Prices, Wholesale Trade et les chiffres du pétrole, mais je ne suis pas certains que ces données soient la préoccupation du marché aujourd'hui. Pour l moment les futures sont clairement inchangés ou presque et je ne pense pas que les grandes manoeuvres auront lieu avant 10 du matin. Moi je vais aller chercher sur ma carte Michelin de l'Allemagne histoire de voir où est-ce que Karlsruhe peut bien se trouver et je vais aller monter ma tente devant l'Apple Store de Genève pour attendre la livraison du nouveau Graal indispensable de ces 12 prochains mois.

 

 

Je vous souhaite une excellente journée et un très bon café, moi je vais aller dénoncer mon voisin d'à côté à la police municipale, il est garé en dehors des cases de parking. Un scandale je vous dit..

 

 

A demain.

 

 

Morningbull

 

 

"Bill Clinton said that President Obama inherited a deeply damaged economy. And if he's re-elected he'll inherit an even more deeply damaged economy." –Jay Leno

 

 

Pour ceux qui ne reçoivent pas les updates de ce blog par mail, vous pouvez vous inscrire sur la liste de distribution en envoyant un mail à :

 

 

morningbull@morningbull.ch

 

 

Vous pouvez également me trouver sur Facebook (j'essaye de garder la page active durant la journée) : https://www.facebook.com/morningbull

 

 

Ou sur Twitter : http://twitter.com/#!/Morningbulll

 

 

Ou sur LinkedIn et Google + sous Thomas Veillet

PDF : morningbull today.pdf

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

06:54 Publié dans Market Comment | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook

Commentaires

Mes félicitations pour Votre prestation ...
Bonne continuation !

Écrit par : Michel | mercredi, 12 septembre 2012

Je crois que je vais aller vomir.

Je partage ; elle est belle la démocratie maktonaitoise !.!.!.

Écrit par : Michel | mercredi, 12 septembre 2012

C'est le début de l'anarchie, et se sont les amers-loques qui mettent le pied à l'étrier, ça ne pouvait pas être autrement!

A voir la tête du "Truc-délateur" la vie va lui régler son compte, à lui aussi. Et ça risque de ne pas être simple à vivre, voire à la hauteur des millions de $ "en récompense"!

La pourriture va être notre lot quotidien, et comme la nourriture va manquer, nous sommes promis à du glauque pourri pour nous nourrir!
Au propre comme au figuré!

Les larmes du ciel du jour vont évacuer le saoul, et demain le soleil réchauffera les coeurs. Il va nous rester plus que cela!
Mes lèvres bien chaudes sur vos deux joues, et qui vivra, verra!

Écrit par : Corélande | mercredi, 12 septembre 2012

Je cite : "on porte aux nues des gens qui n'ont aucune morale".........Ouais! Les spéculateurs, eux, ont certainement une, de morale?
Dans le monde merveilleux de La Finance, requins, baleines, maquereaux ou planctons coexistent avec plus ou moins de succès.
La suisse est passé de requin à plancton.
Finalement, tout n'est que mythe : Guillaume Tell, Heidi et les autres, doivent bien rire.

Écrit par : Jo Dalton | mercredi, 12 septembre 2012

Cher Morningbull,

Vous avez tout à fait raison à propos de Birkenfeld, ce personnage n'a agi que par pure cupidité. Son comportement ne doit rien au patriotisme, ni à l'éthique.

Ses déclarations à la presse sur sa fierté d'avoir dénoncé ses compatriotes fraudeurs du fisc, alors qu'il aurait simplement poursuivi ses activités au sein d'UBS si l'IRS n'avait pas découvert ses agissements, ne relèvent que de l'hypocrisie la plus crasse !

Elle sont belles à vomir les leçons de morales américaines !

En aura-t-on bientôt terminé en Suisse avec cette sarabande d'actes de contrition ?

Bien à vous !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | mercredi, 12 septembre 2012

Tellement juste sur le traître Birkenfeld...

Écrit par : Charmillot Claude | mercredi, 12 septembre 2012

Qui meux m'aider je suis pas très doué en calcul (mental et écrit)

Tout s'envole depuis l'autorisation de Karlsruhe sur 190 milliards d'€.

L'Allemagne intervient pour max 27.13 %*(=190 milliards) dans le FESF, donc le montant total du FESF serait de 700 milliards d'€. La participation des PIGGS au FSFS s'élève à
36.73 %* (soit 700 x .3673) soit 257 MILLIARDS d'€. Vous me suivez toujours ? Sachant que la Grèce(qui doit participer pour environs 12 milliards*) à déjà pompé à l'avance environs 211 MILLIARDS d'€ sur les 700 MILLIARDS du capital du FESF non encore crée mais avancé par la BCE.Donc il restera environs 489 milliards pour aider les PIGGS alors que ceux-ci doivent apporter 257 milliards.Pour info l'Italie et l'Espagne représentent ( 17,9* et 11,9 %* soit 29,8%)du FESF. L'Espagne participe donc pour 17,9 % soit 125 milliards et elle a besoin d'un bailout de 300 milliards dont 100 qu'elle a déjà reçu soit disant pour aider les banques.
Ma question, comment les PIIGS vont financer leur participation ( 257 milliards) au FESF . Sachant que personne n'à encore cotisé un kopeck!!!!!!! ET QUE LES GRECS ONT DEJA BOUFFE ENVIRONS 30 % DU BUDGET FESF

Morningbull ou les autres lectrices et lecteurs peuvent-ils me dire comment résoudre cette équation autrement que de s'abriter dans un abris nucléaire dans les alpes suisses avec 10 tonneaux de Fendant ?

*Source:https://fr.wikipedia.org/wiki/Fonds_europ%C3%A9en_de_stabilit%C3%A9_financi%C3%A8re#Pr.C3.AAts

Écrit par : ? | mercredi, 12 septembre 2012

10 tonneaux....et de la poudre aux yeux!

Une Europe virtuelle, et tout va exploser, car ceux qui sont
aux manettes ne savent, à l'évidence, pas compter!

Les Européens n'y comprennent plus rien et ils attendent le
feu d'artifice!

Donc tout le monde a compris et attend le bouquet final.

Écrit par : Corélande | jeudi, 13 septembre 2012

Concernant l'affaire du "traître", j'aimerais apporter un éclairage quelque peu différent, moins partisan et focalisé, pour ne pas dire centré, que celui que vous publiez, si vous me le permettez , démocratiquement.
Repositionnons nous au niveau mondial, car c'est là ou tout se joue. C'est à dire très au dessus des problèmes de la confédération helvétique, honnêtement, et même un peu au dessus des USA .
D'une part, il s’avère que l'argent circule dans le monde sans trop s’inquiéter des frontières. Autrement dit, nous sommes dans un système de vases communicants planétaire. L'argent qui arrive chez vous à été "créer" par du travail réel ailleurs. D'autres parts le seul moyen honnête, puisque c'est manifestement votre credo, de créer de la richesse c'est de créer tout court. De créer concrètement. Ces sociétés qui créent, inventent, fabriquent TOUT ce qui fait votre VIE, votre confort de vie actuel(je parle de votre maison, de votre chauffage, du réseau électrique, de l’électricité même, de vos vêtements de vos médicaments etc etc) sont les seules créatrices de richesse. Et un bon paquet de ces boites ne sont pas suisses.Disons, 99.99% à la louche. Donc, pour se re-focaliser à votre niveau, vous avez un gros problème. enfin , plusieurs gros pb : 1) une grosse part du revenu du pays est issu de l'industrie financière; or , l'essentiel des avoirs de cette industrie en suisse ne sont pas issus de suisse, mais de l’étranger,engendrant un important déséquilibre économique , via la dépendance financière aux étrangers (parallèle pb indépendance énergétique des années 70-90). 2) l'industrie financière suisse n'est pas particulièrement efficiente, performante ou productive. C'est à dire que 1$, 1k$, 1M$ ou 100M$ placés en suisse ne rapportent pas plus, par votre travail, votre savoir faire, que s'il est placé dans une autre banque d'un autre pays (il se dit même que c'est l'inverse, que le client ne gagne rien en dehors de sa fraude fiscale; un peu comme les taux négatifs de l'Allemagne, de la France ou du Fond Européen Stabilité Financière, l'investisseur accepte de perdre de l'argent pour sécuriser ce qu'il reste).C'est un fait reconnu par vos propres chefs. Donc la seule VRAIE plus value de l'industrie financière suisse, son atout différenciateur, c'est son secret face à la justice qui vise à permettre la fraude fiscale, c'est à dire à tricher, à être MALHONNÊTE. C'est l'essence même de votre marketing financier. Le slogan publicitaire du système bancaire suisse est : "venez chez nous, vous pourrez frauder la justice de votre pays et le fisc de votre pays comme un vrai bandit" Diriez vous que c'est faux ? Comprenez vous cette réalité ? Sur la vraie utilisation du secret bancaire suisse. Car cette réalité est le fondement du système bancaire suisse. C'est probablement la clef de voûte de l’édifice. Et c'est pour ça que c'est absolument déplorable. Et c'est pour ça que c'est extrêmement dangereux de remettre en cause ce secret bancaire suisse vise à vis des justices. Car s'il s’avère qu'il disparaît, comme la performance financière des équipes des placements des institutions suisses n'est pas un atout différenciateur, il ne restera plus beaucoup de raisons valables de stocker son argent en Suisse. En tout cas, vu de l’étranger.Qui est le point de vu que vous devez absolument adopter pour comprendre la réalité du niveau de vie suisse.

Au passage, je tiens à corriger un amalgame que vous faites pour tenter de justifier votre unique argument concernant le secret bancaire ; La réalité est un tout petit peu plus complexe que ce que vous décrivez : Il n'y a pas qu'un secret bancaire unique, il y en a plusieurs. De même que vos ennuis de santé ne sont connus que de vos médecins, de tous vos médecins, pour qui ce secret n'existe pas, ils sont dedans, le secret bancaire dans TOUTES les grandes démocraties n'exclue jamais la justice, le système judiciaire. Il n'y a que dans un paradis fiscal que le secret bancaire se fait au détriment du système judiciaire. Et ça n'a rien à voir avec le secret bancaire de mes comptes par rapport à mon voisin ou mon patron. Par contre, la justice française peut, en suivant certaines règles tout connaitre de mes comptes. Et c'est légal. et nécessaire pour stopper ceux qui fraudent ! nécessaire pour la démocratie ! et on ne peut plus honnête et franc.

Ce qui a permis de maintenir ce recel de fraude fiscal à échelle de l’état fédéral suisse, ce sont les difficultés globales de communications mondiales. Or, nous vivons une époque formidable, ces difficultés ces lenteurs de communications d'informations tendent à disparaître à vitesse grand V (merci internet).

Enfin, compte tenu de l'ampleur du choc financier que cela va représenter pour le pays vu la dépendance au secret bancaire, vous pouvez être sûr que le changement d’ère se fera progressivement, car personne ne veut détruire la Suisse. Juste la remettre sur un pied d’égalité avec ses concurrents mondiaux et maintenir une concurrence la plus loyale possible, dans la mesure du possible (les moyens) . L'exact inverse de la malhonnêteté.

J'imagine la difficulté que vous pouvez avoir à prendre la hauteur suffisante pour voir plus globalement ce qu'est le secret bancaire suisse, pour tous les états qui en sont les victimes, l'Allemagne, la France, les USA et j'en passe.

Au passage et pour finir, reconnaissez également qu'un secret bancaire total est le meilleur moyen de masquer l'argent issu des activités illicites de la drogue, des armes, des corruptions etc.... Mais c'est (encore) un autre problème que celui de la fraude fiscale (et, depuis très peu de temps et sous la pression des méchants pays cités ci dessus, cela tend à disparaître).

PS: pour revenir à l’échelle de mon petit pays qu'est la France, dans les programmes des 2 candidats Sarkozy droite /Hollande gauche, il y a la taxation "à la française" des français vivant à l’étranger. Histoire de faire le rapprochement avec l'histoire de Bernard qui n'en est pas à son coup d'essai, puisqu'il avait déjà eu le trouillomètre à zéro en 1981 (départ aux USA, pas en Suisse ou en Belgique...) , avant de revenir en 1984 serrer la main d'un certain Mitterrand sur le perron de l'Elysée...). Mais, la on ne parle plus de fraude fiscale mais des problèmes d'harmonisation et de "compétitivité" des différents choix fiscaux au sein de l'union européenne.

J’espère vous avoir ouvert sur une autre compréhension de ce problème et je m'excuse d'avoir été si long (1heure pour ecrire tout ca !). Et surtout, sans aucune rancune.

Écrit par : Albert | vendredi, 14 septembre 2012

Les commentaires sont fermés.