vendredi, 31 août 2012

En attendant Bernanke, Draghi, la cour constitutionnelle allemande et l'iPhone 5, on s'autorise à penser dans les milieux autorisés...

 

 

 

...qu'un accord secret « pourrait » être conclu, et comme disait Coluche, de toutes façons, les milieux autorisés, vous n'y êtes pas.

 

 

 

117812_600.jpg

 

 

 

Cela fait donc presque une semaine que les écoliers de mon village ont repris le chemin de l'école et pourtant cela fait déjà deux semaines que l'on passe nos journées à tergiverser sur les évènements qui nous attendent et plus ça va de l'avant, plus ça frise le grand guignol. Non pas que je sois surpris que le marché frise la démence, ni que cela m'étonne d'entendre tout et son contraire 22 fois par jour. Non, c'est plutôt le fait que l'on soit incapable de faire autre chose que de spéculer sur les résultats de plusieurs moments clés, tout en sachant que l'on se saura pas ce qui va se dire avant le jour J, mais en plus étant certain que quoi qu'il se dise, ça sera surtout l'interprétation qui en sera faite par les intervenants qui décidera de l'avenir du marché... En gros étant donné l'état psychologique pathétique qui règne dans le marché en ce moment, je peux vous dire que pour trouver la réponse à nos questions, il est nettement plus sécurisant de jouer l'avenir à pile ou face, plutôt que de perdre son temps à étudier à l'école...

 

 

Je ne vais donc pas vous rejouer la même musique qu'hier, sachant que vous aurez tous compris que l'on attend la conférence de Jackson Hole dans le Wyoming, puis qu'ensuite on attendra le meeting de la Fed agendé pour jeudi prochain et que, finalement, lorsque l'on aura nos réponses sur ces deux sujets, il se pourrait que nous commencions à se demander ce qui se passera lors du vote de la cour constitutionnelle allemande qui se réunira le 12 septembre. Pour faire simple, d'ici au 12 septembre, on risque bien de se perdre en tergiversations, conjectures et prévisions astrales diverses avant de pouvoir éventuellement peut-être se reconcentrer sur les fondamentaux du marché... héhéhé « fondamentaux du marché », ça fait au moins deux ans que je n'avais plus utilisé ce terme..comme si ça existait encore ...héhéhé...

 

 

Pour ce qui est de la séance d'hier, nous avons commencé par nous préoccuper des chiffres économiques. C'est drôle, quand on ne sait plus quoi dire ni quoi penser on revient aux chiffres économiques... Surtout sur des chiffres qui d'habitude nous intéressent à peu près autant qu'un séance du Conseil Fédéral doublée en romanche et sous-titrée en schwyzerdütsch... Pourtant hier matin en Europe, soudainement on était super-intéressés par les chiffres des ventes de détails au Japon (qui étaient plus faibles) puis du chômage en Allemagne, qui a augmenté de 9'000 chômeurs alors que les Stars-Analystes attendaient « que » 8'000 chômeurs (grosse déception apparemment) et puis la Commission Européenne a annoncé que l'indicateur du sentiment économique de la zone euro était en baisse à 86.1 en août contre 87.9 en juillet. Sachant que la plupart des sondés étaient à la plage à l'autre bout de l'Europe, ça doit être vachement fiable... En tous cas, là où moi j'étais en vacances, c'est clair que le « sentiment économique » était plutôt faible...

 

 

Ces premiers chiffres publiés entre la nuit et le lunch de midi, laissaient les intervenants plutôt perplexes et quelque peu apeurés avec leurs positions « longues »... Ensuite il y a eu une auction sur le 10 ans italien qui s'est bien passée mais ça, visiblement ça ne compte pas et par rapport à la prise de tête que l'on se faisait sur ce sujet il y a encore trois mois, autant dire qu'hier ; tout le monde s'en foutait comme de son premier autographe de Pierre Maudet. Pourtant c'était plutôt bien ; les italiens ont placé tout ce qu'ils voulaient (6.5 milliards d'Euros), le tout pour un rendement de 5.82%. Il y a trois mois on aurait tué père et mère pour un tel rendement et là, tout le monde s'en tape et s'inquiète parce qu'il y a 1'000 allemands de plus qu'avant qui sont au chômage, même 1'001 après que Federer ait exécuté le sien cette nuit..

 

 

Je ne vais pas vous faire un dessin, « l'ambiance n'était pas rose, l'ambiance était morose ».. Les volumes étaient à peu près aussi important que le capital confiance d'un présentateur météo debout sur une digue de la Nouvelle-Orléans pendant le passage d'Isaac... Et encore, je ne vous dit pas quand les chiffres américains ont commencé à sortir. La tempête a redoublé et les marchés ont continué à baisser en collaboration avec le marché américain.

 

 

Et pourtant, ce n'est pas les « jobless claims » qui ont mis la pression, ils étaient légèrement plus importants, mais franchement pas de quoi se relever la nuit. Puis le Personal Income était en ligne, le Kansas City Fed Manufacturing était meilleur que prévu et les derniers chiffres des Foreclosures aux USA étaient même une bonne surprise pour le marché immobilier... Pourtant, rien à faire le Dow Jones plongeait sous les 13'000 points, chose qui n'était pas arrivé depuis 4 semaines et rien n'allait plus.

 

 

En fait la raison était ailleurs..C'est du côté du « sentiment de Jackson Hole » qu'il fallait chercher. Oui, vous ne connaissiez pas le « sentiment de Jackson Hole », c'est normal, c'est nouveau, ça vient de sortir. Pour faire simple, sachant que les types de la FED vont se voir entre maintenant et samedi pour parler de l'économie du monde libre, nous, les champions du monde de la finance, allons passer les dernières heures qui nous restent avant ce soir, à se triturer les méninges afin de savoir comment, pourquoi et ce qu'il faut faire pour « jouer » la conférence de Jackson Hole... C'est pour cela que depuis ce matin j'ai inventé un nouveau terme ; « le Jackson Hole One Again Sentiment Indicator of The Feeling of The Market »...

 

 

Ce nouvel indicateur est basé sur la totalité des conneries que l'on peut lire dans la presse à ce sujet, le tout mis bout à bout, passé par une formule mathématique que j'ai appris quand j'étais à la garderie à l'âge de trois ans, ça nous donne un sentiment qui fait que selon ce qu'on lit en ce moment , « les intervenants ressentent – dans leurs articulations et dans la position des astres – que la conférence de ce week-end ne débouchera pas sur grand-chose, voir pire, sur rien du tout »...

 

 

Moi je vous le dit ; les marchés financiers sont formidables, si on pouvait mesurer le QI des marchés, je ne suis pas loin de penser que l'on friserait le 0 absolu... Vous l'aurez peut-être compris dans mes délires précités, les « gens » pensent qu'il n'y a rien à attendre de ce week-end et selon certains articles, même rien à attendre du meeting de la BCE jeudi prochain... C'est donc assez fantastique ce que l'on vit, car globalement on ne sait rien, on a aucune idée sur l'avenir et le monde de l'investissement reste tout de même une grosse loterie à numéro quoique l'on veuille bien en dire, mais malgré cela on arrive donner des avis sur le sentiments et la réaction psychologique à une nouvelle qui n'est PAS ENCORE sortie...Et le pire c'est que « certains » prennent des décisions d'investissement par rapport à « ça »...

 

 

Là, personne ne me contredira, on est dans la QUATRIEME DIMENSION... Le marché est devenu complètement débile et doit regrouper à lui tout seul la totalité des pathologies que l'on trouve dans les manuels de psychiatrie....

 

 

Pour résumer, hier nous avons baissé parce que finalement on s'autorise à penser que rien de bien folichon ne ressortira de Jackson Hole, ni de la BCE et peut-être encore moins du vote de la cour constitutionnelle allemande. Et puis comme ensuite c'est presque les vacances d'octobre et qu'ensuite il faut préparer Noël et le Christmas Rally, moi je vous propose de fermer la bourse jusqu'au 12 décembre 2012. A ce moment-là, si la Mayas se sont gourés, on devrait avoir une fenêtre d'opportunité qui nous donnera 3 jours de rallye de fin d'année avant que tout le monde parte skier à Verbier pour les fêtes de fin d'année.... D'ici là, franchement, vaut mieux se nourrir d'anti-dépresseurs et arrêter de faire des théories fumeuses sur l'avenir des marchés...

 

 

DEUX SEMAINES que l'on attend Bernie et au moment où il va causer...on se dégonfle comme une vielle baudruche...

 

 

Heureusement qu'il y a l'or. Ah non, même pas. L'or baisse aussi parce qu'il semblerait qu'il est trop brillant, trop jaune et trop lourd. Donc on vend l'or aussi parce que forcément si rien de bien ne revient du Wyoming, qui voudra encore de l'or.. Mis à part les mariages en Inde. Donc ce matin l'once de métal s'échange à 1656$, s'enfonçant lentement dans les vieux travers qui étaient les siens il y a encore 2 semaines.

 

 

Ensuite le baril ne monte plus parce que « les intervenants sont rassurés que le passage d'Isaac n'ait finalement pas coulé deux cents plateformes de forage dans le Golfe du Mexique », du coup dès la semaine prochaine on va pouvoir forer à tire-larigot et inonder le marché américains de plein de barils étiquetés « made in Mexico, post Isaac » et donc le prix va baisser.. Ce matin le baril est à 94.61$. Et en plus les Iraniens et les Israéliens n'ayant toujours pas commencer à se mettre sur la gueule, on ne peut même pas spéculer sur une guerre...

 

 

 

Dow 13,001 -107 -0.81%

 

Nasdaq 3,049 -32 -1.05%

 

S&P 500 1,399 -11 -0.78%

 

 

 

FTSE 100 5,719 -24 -0.42%

 

DAX 6,895 -115 -1.64%

 

CAC 40 3,379 -35 -1.02%

 

FTSE MIB 14,781 -163 -1.09%

 

IBEX 35 7,195 -111 -1.52%

 

SMI 6,378 -43 -0.68%

 

 

 

Nikkei 225 8,894 -90 -1.00%

 

Hang Seng 19,533 -20 -0.10%

 

Shanghai 2,055 +3 +0.13%

 

Australie 4,313 -2 -0.05%

 

 

Au Japon la valse des mauvais chiffres économiques continue, après les ventes de détails d'hier, ce matin c'est la production industrielle qui n'est pas bonne pour mois de juillet. Du coup le Nikkei le prend personnellement et commence sa journée en baisse. Ce qui m'inquiète le plus c'est que depuis hier l'Europe à l'air d'être capable de baisser à cause des chiffres japonais alors que d'habitude on s'en préoccupe à peu près autant que de la reproduction des tortues de mer sur les plages de Calabre. Le Japon est donc en plongée et le reste tient plutôt bien, même si la journée est encore jeune en Asie.

 

 

 

 

117831_600.jpgPour ce qui est du reste des nouvelles, même si le poids des conférences précitées reste toujours aussi important, on peut quand même trouver deux ou trois centres d'intérêts périphériques autres que la couleur du cheval sur lequel sera jugé Bernanke pour sa conférence de presse. Il y a un truc qui préoccupe pas mal de monde, c'est le lancement de l'iPhone 5.

 

 

Comme d'habitude, tout le monde à peur que ce soit « le produit de trop » qui mette fin à l’hégémonie d'Apple et d'autres se demandent simplement ce qu'ils ont bien pu inventer cette fois pour que le produit soit révolutionnaire. On sait déjà qu'il sera plus grand, pas autant que les Samsung, mais plus grand. Ce que l'on ne sait pas, c'est ce qu'ils ont mis dedans qui fait que ce téléphone sera plus indispensable que le 4S... Il semblerait que la fonction Nespresso, cric de voiture, arme à feu, lance-roquette, opération à coeur ouvert, raquette de tennis ou encore couteau suisse soit hors de question. Mais peu importe, tout le monde en parle et plus le 12 septembre va se rapprocher plus ça va devenir « chaud » sur le sujet...

 

 

Et puis comme on est en pleine campagne électorale aux USA, certains analystes se demandent si il n'est peut-être pas temps de « Romney-fier » son portefeuille. Si c'est le cas, étant donné que Romney serait très orienté « indépendance américaine sur le pétrole », il va falloir se concentrer sur les sociétés qui font du forage, mais aussi sur le solaire. Ce sont déjà deux thèmes qui devraient bénéficier d'une éventuelle élection, d'autres secteurs seront mis en valeur dans les semaines à venir.

 

 

 

 

7yMkU.jpgFacebook est toujours aussi populaire à Wall Street. Non seulement le titre se traite 50% en-dessous de son prix d'émission, mais en plus on commence à publier ici et là que la compagnie devrait revoir ses objectifs de revenus pour l'année 2012 à la baisse. Certains analystes ont d'ailleurs commencé à revoir leur perspectives de croissance à la baisse, mettant en doute l'efficacité de certains produits qui sont sortis cette année. On notera aussi qu'il y a des rumeurs comme quoi FB serait en train de tester des plages de pub bien plus grandes qu'elles le sont aujourd'hui. Et ça c'est pas bon pour la fidélité des membres.

 

 

Mitt Romney a accepté l'investiture républicaine pour partir à l'assaut d'Obama, depuis le début de la convention, le candidat a gagné 6 points dans les sondages et pris la tête devant Obama. Clint Eastwood était invité à la convention républicaine et en a profité pour faire un discours qui devrait rester dans les annales, probablement plus dans les annales que celui de Bernanke dans les heures à venir. Le discours de M. Eastwood restera dans les mémoires comme le discours «go ahead, make my day »...

 

 

http://www.businessinsider.com/clint-eastwood-rnc-speech-...

 

 

Les anti-Wall Street veulent fêter leur première année. Lors de leur anniversaire, le 17 septembre, ils ont prévu de bloquer Wall Street et d'empêcher l'ouverture de la bourse. Franchement, pour ce qui s'y passe en ce moment, personne ne le remarquera. Ils ont meilleur temps de monter à Jackson Hole ce week-end. En plus ils prévoient même de faire prisonnier des banquiers. On va bien rire. Personne ne paiera la rançon.

 

 

Airbus va encore s'agrandir en Chine. Si la Zone Euro éclate, le PIB Allemand va prendre 10% dans la figure. Pernod Ricard vient de boucler sa meilleure année depuis 2007. Plus on s'enfonce dans la crise, plus on boit, pourquoi je ne suis pas surpris ?

 

 

Après, il y a plein de petites nouvelles par-ci par-là, mais bon il faut reconnaître que l'on est bien plus fort pour spéculer sur les résultats hypothétiques des conférences données par les grands de ce monde.

 

 

Alors voici les chiffres économiques qui seront publiés et qui ne serviront à rien parce que ce soir, Bernanke il va parler. Nous aurons le Chicago PMI, le Consumer Sentiment et les Factory Orders qui sortirons juste au début du discours de Bernanke. Une chose est sûre cependant, durant son discours, Bernanke ne soutiendra pas Mitt Romney, le Républicain a déjà annoncé que si il est Président, il virera Bernanke pour mettre un type en qui il y a « vraiment » confiance. On espère juste que ce ne soit pas Jeb Bush.

 

 

Pour le moment les futures S&P500 sont inchangés. Jusque-là, ça va. Si vous vous demandez comment il faut « jouer » ces prochains jours, je serais tenté de dire qu'il faut acheter de la volatilité, puisque si Bernanke déçoit, on se plante, si il chauffe tout le monde, on explose et la volatilité du marché qui est au plus bas depuis bien longtemps pourrait bien retrouver quelques couleurs..

 

 

Voilà, moi je vous laisse ici, on se retrouve lundi matin. Je profite de cette fin de semaine pour vous remercier de votre fidélité. Je ne sais pas encore combien de temps ce blog durera, mais je dois dire que ça fait plaisir de savoir que vous êtes là, de l'autre côté. Enfin, je crois.

 

 

Excellent week-end, ne vous prenez pas trop la tête avec Jackson Hole, statistiquement c'est du 50/50 et de toute manière vous ne pouvez pas demander à un ami de vous aider. A lundi.

 

 

Morningbull

 

 

"President Obama is seeking to make his case with first-time voters. Well, you can understand why. Second-time voters have graduated and can't find a job." –Jay Leno

 

 

 

Pour ceux qui ne reçoivent pas les updates de ce blog par mail, vous pouvez vous inscrire sur la liste de distribution en envoyant un mail à : morningbull@morningbull.ch

 

 

 

Vous pouvez également me trouver sur Facebook (j'essaye de garder la page active durant la journée) : https://www.facebook.com/morningbull

 

 

 

Ou sur Twitter : http://twitter.com/#!/Morningbulll

 

 

 

Ou sur LinkedIn et Google + sous Thomas Veillet


PDF : morningbull today.pdf

 

05:52 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

Commentaires

Aujourd'hui c'est l'histoire du petit poisson rouge dans son bocal.
Vous savez que la petite bête n'a aucune mémoire, qu'elle ne se rappelle pas ce qu'elle vient de faire la seconde précédente! C'est pourquoi elle
continue allègrement de tourner dans son bocal....continuellement.

A mon avis tous les grands décideurs on un bocal sur le bureau, à défaut de n'avoir rien de le leur!

Poisson rouge es-tu le signal coloré de l'automne?

Ca va faire froid dans le dos, comme la couleur du jour!

Quand tout sera parterre, on pourra mieux reconstruire.

Que votre journée soit belle, avec beaucoup de chaleur en vos coeurs!

Écrit par : Corélande | vendredi, 31 août 2012

Eh bien grand-http://www.beatsdredrefr.com/

Écrit par : beats dre dre | vendredi, 31 août 2012

Oui oui, nous sommes bien là..
Chaque matin, c'est MorningBull + Nespresso... que du bonheur.
:-)

Écrit par : Potferdek | vendredi, 31 août 2012

Il ne faut pas arrêter je me réjouis chaque jour de vous lire. J’apprécie vos analyses et votre humour. Courage
Encore MERCI

Écrit par : masson | vendredi, 31 août 2012

Les commentaires sont fermés.