mardi, 28 août 2012

Si toute la semaine est comme ce lundi, ça va être très long jusqu'à Jackson Hole

97442_600.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Je ne pense pas être loin de la vérité si je dis que la séance d'hier aura été une des plus calmes et des plus ennuyeuse de l'année. Tout d'abord les anglais n'étaient pas là et on peut dire ce qu'on veut, en Europe quand les anglais ne sont pas là, autant ne pas aller au bureau. La séance en Europe fut donc relativement calme et même si les financières se comportaient de fort belle manière, les puristes noteront que la hausse s'est faite dans des volumes qui donneraient envie de pleurer à un broker. Nokia aura également vécu une belle séance puisque soudainement tout le monde pense que la déconfiture de Samsung est leur chance de revenir au premier plan.

 

 

 

L'affaire Apple-Samsung est également le serpent de mer récurrent en ce début de semaine. Pas grand-chose de neuf si ce n'est que tout le monde s'est improvisé chroniqueur judiciaire depuis la fin du procès. Tout d'abord on notera le fait que le jury n'a délibéré « que » 21 heures, ce qui laisse supposer que le travail a été légèrement bâclé – à ce propos on ne connaît pas la marque de smartphone qui était statistiquement utilisée par le jury – du coup, les spécialistes légaux sont déjà sur l'affaire déclarant que Samsung n'aura aucun problème à gagner son appel.

 

 

 

Dans la foulée Apple a également demandé l'interdiction de vendre 8 modèles de Samsung aux USA. Ce qui semble assez logique sur le fond semble être une tentative de devenir officiellement les rois du monopoles aux States. En gros, étant donné tout ce qui se dit et tout ce qui s'écrit sur le sujet depuis le début du week-end, j'en suis à me demander de quoi nous parlerions si il n'y avait pas eu ce procès. Probablement de la conférence de Jackson Hole. Oui, car croyez le ou non, à la fin de la semaine les gens de la Fed plus Mario Draghi seront dans le Wyoming pour parler de l'avenir de leurs pays respectifs et de la politique à mettre en place pour sauver le monde sans le faire sombrer dans une inflation galopante.

 

 

 

C'est l'autre sujet du jour. Un jour c'est positif, car on est convaincu qu'il va sortir un truc positif de leur rencontre, tel le QE2 en 2010, et le lendemain c'est négatif car on se rappellera que le QE2 était une surprise et personne ne s'y attendait vraiment. Alors que là, l'éventuel QE3 est même carrément déjà comptabilisé dans le marché et selon les experts, si ils annoncent un QE3 samedi, il n'est pas a exclure que l'on va se péter la gueule lundi matin en vertu de l'article 22 des marchés boursiers : « Buy the rumor and Sell the news » (achetez la rumeur et vendez la nouvelle).

 

 

 

En conclusion, pas de raison de se prendre trop la tête sur la séance d'hier. Les marchés sont allés virtuellement nulle part et les sujets de conversations sont strictement les mêmes que vendredi-samedi et dimanche, ce n'est qu'une question de les réinterpréter. Donc au classement des centres d'intérêts du marché nous avons :

 

 

 

  1. la conférence de Jackson Hole dans Wyoming qui aura lieu le 31 août

  2. le procès Apple-Samsung qui permet à Apple de gagner encore quelques dollars hier

  3. les élections américaines qui sont les plus chères de l'histoire et les plus limitées intellectuellement également

  4. George Clooney qui est à Genève pour lever des fonds pour Obama, à 15'000$ la bouffe, je savais que Genève était chère, mais à ce point...

  5. l'ouragan Isaac qui se dirige tout droit sur la Nouvelle-Orléans et que tout le monde craint en pensant que c'est le cousin de Katrina

 

 

 

Autrement, force est de constater que le reste des sujets sont relativement mineurs et n'intéressent que moyennement les intervenants. Le problème reste que la conférence de Jackson Hole c'est pour ce week-end, alors la semaine risque d'être longue et ennuyeuse avant que quelque chose digne d'intérêt se passe.

 

 

 

On notera encore la bonne performance de Best Buy alors que le fondateur a été autorisé à poursuivre son buy-out sur la compagnie et puis surtout Tiffany qui explosait de 7% après avoir sorti des chiffres trimestriels minables, mais qui montait en vertu de la théorie du moins-pire...

 

 

 

L'or revient un peu alors que tout le monde l'attendait sur la zone des 1700$. Rien de spécial, à dire sur le sujet de l'or mais j'ai quand même réussi à trouver un article qui mentionnait le fait que les « intervenants » attendaient de voir ce qui se dirait en fin de semaine pour prendre une décision sur le métal jaune. Pour le moment il vaut 1663$, mais moi je dois dire que ça commence à me foutre le jetons quand on voit tout ce que l'on attend de la conférence de Jackson Hole. En général quand on attend tellement de quelque chose, en général on est déçu, surtout dans les marchés financiers.

 

 

 

 

 

97444_600.jpgCôté baril il baisse aussi. Pourtant avec la tempête qui est en train d'arriver sur la Floride à tel point que la convention Républicaine a été repoussée, il y a de quoi se poser des questions. Ce matin l'or noir est à 95.45$ et tout le monde à les yeux rivés sur le Golfe du Mexique. 58% des ouvriers travaillant sur les plateformes ont été évacués et l'ambiance est à l'orage. Les raffineries qui sont dans la ligne de mire d'Isaac ont été fermées également, là aussi on attend de voir ce qui va se passer. Entre la barrière des 100$ sur le baril est des 1700$ sur l'or, sans compter les 1425 points sur le S&P500, si rien ne se passe cette semaine, on pourra toujours se concentrer sur les résistances à casser et ouvrir des paris dessus.

 

 

 

En résumé cette dernière semaine d'août semble être encore dans la torpeur de l'été, même si les températures ont drastiquement chuté dans le quartier, on dirait que la plupart de la planète bourse sont encore sur les terrasses en train de se saouler au pastis en attendant une hypothétique « vraie » rentrée qui ne viendra peut-être jamais. Le mois de septembre approche, c'est le pire mois de bourse de l'histoire, ensuite on aura octobre que personne ne porte dans son coeur non-plus, statisiquement on ne devrait pas trop rigoler dans les semaines à venir. En revanche, sachant que nous sommes en train de finir l'été, nous allons pouvoir compléter l'adage « sell in May and go away » en disant achète en novembre et reste au bureau jusqu'en mai... Cependant, je vois déjà les mauvaises langues se pointer et elles auront raison, 2012 était une année où il fallait ACHETER en mai et ne pas partir en été !!!!

 

 

 

Pour faire simple ; rien n'est simple et tout se complique... Nous avons besoin d'information et surtout d'espoir, pour le moment au chapitre des infos c'est « Waterloo, morne plaine » et pour ce qui est de l'espoir on s'y accroche, mais ce n'est tout de même pas facile.

 

 

 

Dow 13,125 -33 -0.25%

 

Nasdaq 3,073 +3 +0.11%

 

S&P 500 1,410 -1 -0.05%

 

 

 

FTSE 100 5,777 Closed

 

DAX 7,047 +76 +1.10%

 

CAC 40 3,463 +30 +0.86%

 

FTSE MIB 15,013 +132 +0.89%

 

IBEX 35 7,399 +89 +1.21%

 

SMI 6,491 +15 +0.24%

 

 

 

Nikkei 22 59,026 -60 -0.66%

 

Hang Seng 19,771 -27 -0.14%

 

Shanghai 2,056 +1 +0.03%

 

Australie 4,344 +1 +0.02%

 

 

 

Ce matin l'Asie est dans le rouge alors que la Chine reste en surface. Au Japon les intervenants ont adopté une position prudente alors que le marché US était incapable de montrer le moindre leadership. De plus le Gouvernement Japonais a baissé ses prévisions économiques pour la première fois de l'année, quelques indicateurs sont moyennement positifs à commencer par la baisse des exportations. On notera également la société Foxconn qui se prend une claque de 6.6% après avoir annoncé la pire perte du premier semestre de leur courte histoire, alors que les commandes sont en baisse. N'oublions tout de même pas que Foxconn est le premier fournisseur de l'iPhone. Le titre était euphorique hier soir à New York, pour les raisons que l'on sait...et ce matin, badaboum...

 

 

wr.pngPour le reste des nouvelles, c'est franchement maigre et triste. On retiendra qu'un des membres du Board de la BCE, Jörg Asmussen (nettement moins connu que Draghi) a déclaré que la BCE décidera en « totale indépendance » si ils veulent racheter ou pas de la dette au marché secondaire. Na. Personne leur dira comment faire et encore moins Merkel ou Hollande. La BCE est un animal libre, sauvage et qui ne dépend de personne. Sauf peut-être un peu de Goldman Sachs, mais ça c'est une autre histoire.

 

 

 

 

Julius Baer a confirmé que des données « clients » on a nouveau été volées. On s'autorise à penser dans les milieux autorisés que les Allemands seraient derrière tout cela. Le procureur général de l'Etat de New York intente un procès aux boissons énergétiques, selon lui la publicité faite par ces marques de boisson trompe le consommateur. Evidemment que si certains pensaient qu'en buvant de l'energy drink ils pourraient voler depuis le haut de l'Empire State Building, il est clair qu'ils ont du être déçus. C'est encore un brillant exemple de la loi américaine qui infantilise le consommateur jusqu'à la bêtise la plus extrême.. : « Quooooiiiiiii, comment, mais avec 6 litres d'energy drink dans le bide, je ne fais même pas 9 secondes au 100 mètres, c'est une escroquerie !!! »... Oui, et la fumée c'est mauvais pour la santé, prendre le volant après 1 litre de Jack Daniel's ça n'améliore pas la technique de conduite, jouer à la rouler russe avec une arme chargée, ça peut (éventuellement) être dangereux, l'eau ça mouille, et la connerie de certains ne cessera jamais de m'impressionner.

 

 

 

Le Barrons pense que Gilead est sous-appréciée par le marché, son médicament en préparation contre l'hépatite est prometteur et trop de monde s'en fiche. Le même journal pense que Samsung est trop bon marché après la claque d'hier et que c'est exagéré. Si le pétrole monte encore, Petrobras est 30% trop bon marché.

 

 

 

Côté chiffres économiques, nous aurons les ventes des grands-magasins. Le S&P Case Shiller, le Consumer Confidence, le Richmond Fed Manufacturing Index et le State Street Investor Confidence Index. En gros on en saura un peu plus sur la confiance du marché en lui-même et on devrait avoir un peu plus de matos à se mettre sous la dent après un lundi très (trop) calme. Pour le moment les futures sont en baisse de 0.2% et il semble que la hausse d'hier soit partie pour être effacée, sachant que l'on ne sait pas trop pourquoi on est monté et surtout sur le fait que les espoirs de Jackson Hole sont un jour positifs et un jour négatifs, le mardi est généralement un jour où il n'y a pas d'espoir... Faites vos jeux, rien en va plus.

 

 

 

Je suis certains qu'il y a encore plein de nouvelles hyper-passionnantes, comme l'inquiétude de Moody's par rapport aux implications du livret « A » en France, mais franchement je ne suis pas certain que c'est ça qui va faire bouger le marché, casser la résistance des 1425 sur le S&P500 et faire monter le pétrole à 122$ le baril.

 

 

 

Ce matin il me reste à vous souhaiter un excellent Nespresso, si vous arrivez à le boire avec George Clooney, vu qu'il est dans le quartier, prenez une photo et envoyez-là moi et puis autrement, What else ?? très bonne journée à vous et on se retrouve demain en pleine forme, une fois que j'aurais allumé le chauffage dans mon bureau...

 

 

 

A demain.

 

 

 

Morningbull

 

 

 

"Actually Mitt Romney is worried sick about this hurricane. It could ruin everything. Not because of the convention. Because it's headed straight for the island where he keeps his money." –Bill Maher

 

 

 

 

 

Pour ceux qui ne reçoivent pas les updates de ce blog par mail, vous pouvez vous inscrire sur la liste de distribution en envoyant un mail à :morningbull@morningbull.ch

 

 

 

Vous pouvez également me trouver sur Facebook (j'essaye de garder la page active durant la journée) : https://www.facebook.com/morningbull

 

 

 

Ou sur Twitter : http://twitter.com/#!/Morningbulll

 

 

 

Ou sur LinkedIn et Google + sous Thomas Veillet

PDF ; morningbull today.pdf

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

07:11 Publié dans Market Comment | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

ça n'est pas grave qu'il n'y ait pas grand chose à dire sur les marchés financiers lorsque les commentaires annexes sont tellement désopilants !

Écrit par : Yvan | mardi, 28 août 2012

Les commentaires sont fermés.