vendredi, 11 mai 2012

La Baleine de Londres s'est faite prendre dans les filets

 

93544_600.jpg


 

 

On ne va pas perdre du temps sur les séances d'hier, c'est toujours blanc bonnet et bonnet blanc, les traders ne savent pas/plus quoi faire et se raccrochent au moindre espoir de Gouvernement en Grèce ou pas, espèrent qu'un miracle va se produire en Espagne et investissent dans les actions en suivant les tribulations minute pas minute de l'Euro/Dollar, autant dire qu'il vaut mieux partir jouer au golf ou à la pétanque pendant la journée, ça sera probablement plus relaxant et coûtera moins cher, tant en argent qu'en années de vie perdues.

 

Europe et USA, même combat, le marché reste branché sur la politique et tant qu'il le sera, il restera volatile !!! Point final.

 

D'un point de vue des commodities, l'or s'effrite, ou plutôt techniquement il fond gentiment à coup de dix dollars par jour. Même si hier Goldman Sachs revenait avec une recommandation positive et parlait d'objectif à 1850$ en six mois. En revanche ils n'ont pas précisé QUAND commençaient les six mois en question... Du côté du pétrole, c'est le même combat et il baisse sans cesse, c'est la septième séance de suite que ça baisse et mon plein d'essence est toujours aussi cher... Ce matin le baril est à 96$... Plus ça baisse plus le potentiel de rebond est important. Ça va être génial quand ça va remonter, que du bonheur et d'une facilité déconcertante !!!

 

Voilà, je crois que c'est le résumé de marché le plus court de ma vie. Mais à voir ce qu'on voit, à entendre ce qu'on entend, on a bien raison de penser ce qu'on pense et ça ne vaut pas la peine de gâcher du papier et de détruire des arbres pour écrire 5 fois le même « market comment » par semaine...

 

Non, ce qui est intéressant ce matin, c'est deux nouvelles en particulier.

 

Tout d'abord c'est JP Morgan qui annonce une perte exceptionnelle de 2 milliards en trading. Et non content d'annoncer cette perte, Jamie Dimon a bien expliqué que c'était « de leur faute, à cause de leur propre stupidité » et que ce n'était pas un problème fondamental de la banque ou même du marché en général. Il a donc absout le monde entier et pris toute la faute sur son dos. Pour être très simple depuis quelques temps on parlait d'un fameux trader londonien surnommé « la baleine de Londres », tellement la taille de ses trades sur les CDS étaient énormes. Eh oui, sauf que tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle se casse... C'est un peu toujours la même histoire, quand tu traites avec une stratégie et qu'elle marche avec des petits montants, tu veux augmenter tes montants et comme ça marche encore, tu augmentes encore... Sauf qu'à un moment il y a un truc qui commence à jouer contre toi et là, tout soudain, tu est trop gros pour t'en sortir...

 

C'est l'histoire du LTCM à la fin des années 90. Hier la baleine s'est échouée et ça aura coûté deux milliards à JP Morgan. Jamie Dimon est furieux et les règles de propre trading risquent de devenir un peu moins drôle et moins stupides dans les jours à venir. Il est probable que le « tant que je gagne je joue et je double la mise », va devenir assez mal vu. Le titre s'est pris 7% dans les dents après la clôture d'hier soir et il est désormais au plus bas depuis 2 mois. L'ambiance n'était pas assez pourrie, on avait vraiment besoin de ça. Je pense que l'on reparlera de l'affaire en détails ces prochaines semaines... Mais que Jérome Kerviel dorme tranquille, il a encore un peu d'avance.

 

Et puis l'autre histoire du jour c'est un article sur Bloomberg qui parle de l'IPO de Facebook et pour être franc ça n'a pas l'air de se passer super-bien. Il semblerait que la demande de la part des investisseurs institutionnels est « faible ». Ces derniers sont inquiets du ralentissement de la croissance que Facebook a montré lors de sa dernière publication et comme on sait que le prix de Facebook est presque entièrement dirigé par la croissance future, il y a de quoi avoir des frissons dans le dos. Facebook a plus de 800'000'000 de « membres », mais il est vrai que ça va être de plus en plus difficile de monter encore. Il est peut probable que la préoccupation du pêcheur grec soit de s'acheter un Mac pour se faire des amis de Facebook...

 

Toujours est-il que le risque qui se présente maintenant c'est le dégonflement de la baudruche. Si les institutionnels ne souscrivent pas à l'IPO comme prévu, les petits porteurs qui n'auraient jamais rien touché en cas de sur-sur-sur-souscritption, vont se retrouver avec des allocations monstrueuses et personne pour acheter le jour de la première quotation en bourse le 18 mai... Ce qui pourrait donner lieu à un fiasco mémorable.. Rien n'est encore joué, il reste quelques jours pour sauver le bateau Facebook et les sales doivent mouliner à 250 à l'heure pour convaincre leurs clients que « c'est un bon coup ».. Perso, je ne mettrais pas 10 balles dedans et je préfère rater l'explosion éventuelle des premiers jours (c'est même pas sûr) et m'éviter de supporter une volatilité de malade... En ce moment il y a largement assez de volatilité naturelle induite par l'aspect géo-politico-économique du marché sans aller me prendre les doigts dans le tiroir Facebook. Peut-être que comme Google je le regretterais un jour, mais j'assume...

 

Chaque bulle spéculative a eu son IPO qui a été « la dernière » et le déclencheur du sell-off final, peut-être que dans le cas de cette bulle internet 2.0, ce sera l'IPO de Facebook... Personnellement je serais short Zynga aussi..

 

http://www.bloomberg.com/news/2012-05-10/facebook-ipo-said-to-meet-weaker-than-expected-investor-demand.html

 

Mark Faber, le Docteur Doom Gloom & Doom, pense que si la FED n'intervient pas pour stimuler le marché et qu'il continue de monter, nous allons assister à un Krach du marché dans la seconde partie de l'année. Et pas n'importe quel Krach, un à la mode de 1987... Sans Reagan. Si il a raison je pense que je vais prendre un congé sabbatique entre septembre et octobre 2012. Autrement l'inflation chinoise est plus faible que prévue par le Gouvernement.

 

Voilà, maintenant on peut retourner prendre le grand-huit qui nous sert de marché et attendre le week-end. En ce qui concerne les chiffres économiques, nous aurons encore deux-trois choses cette après-midi : PPI et Consumer Sentiment...

 

En ce qui concerne les futures, ça va être bain de sang ce matin. C'est bien parce que Jamie Dimon a dit que c'était un problème personnel à JP Morgan, mais on est déjà en train de faire la contagion à tout le marché. Les futures S&P sont en baisse de près de 1% déjà. Je n'ose même pas imaginer comment l'Europe va ouvrir...

 

Dow 12,855 +20 +0.16%

Nasdaq 2,934 -1 -0.04%

S&P 500 1,358 +3 +0.25%

 

FTSE 100 5,544 +14 +0.25%

CAC 40 3,130 +12 +0.37%

DAX 6,518 +43 +0.66%

FTSE MIB 14,005 +233 +1.69%

IBEX 35 IDX 7,046 +233 +3.42%

SMI 5926 -9 -0.16%

 

Nikkei 8953 -56 -0.63%

Hong Kong 19926 -300 -1.49%

Shanghai 2513 -15 -0.59%

Sydney 4343 -11 -0.26%

 

Voilà, voilà...

 

Il me reste à vous souhaiter un excellent week-end... Si j'en crois la météo, ça va être la catastrophe, alors profitez du vendredi ensoleillé, je ne suis pas convaincu que rester scotché devant les indices sera très rémunérateur aujourd'hui.

 

Allez, on se voit lundi ???

 

Morningbull

 

"President Obama officially announced he is in favor of gay marriage. Of course, this is a monumental event. This is the first time Joe Biden said something Obama didn't have to apologize for. The women know what this means. Now all the good ones will be married AND gay." –Jay Leno

 

Pour ceux qui ne reçoivent pas les updates de ce blog par mail, vous pouvez vous inscrire sur la liste de distribution en envoyant un mail à :

morningbull@morningbull.ch

 

Vous pouvez également me trouver sur Facebook (j'essaye de garder la page active durant la journée) :

 

https://www.facebook.com/morningbull

 

Ou sur Twitter : http://twitter.com/#!/Morningbulll

 

Ou sur LinkedIn et Google + sous Thomas Veillet

PDF ; morningbull today.pdf

 

 

 

 

 

 

08:49 Publié dans Market Comment | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Haha! je viens d'apprendre sur Twitter que la baleine de Londres est également surnommé "Voldemort" à la City pour : vol(atilité) de mort !

Écrit par : Enigma | vendredi, 11 mai 2012

Les commentaires sont fermés.